• 1 $ = 3.4892 ₪

    |
  • 1 € = 1.1843 $

    |
  • 1 € = 4.1322  ₪

  • Hausse des taux d interets en Israel, les non dits qui comptent!
    Ajouté le 09/06/2017 à 7h48

    Qui n’a pas entendu parler de la volonté affichée des
    divers ministres successifs  pour faire
    baisser les prix des logements en Israël afin de permettre à chacun d acheter
    son appartement ?



     



    Depuis la « révolte des tentes » il y a déjà
    quelques années, se sont ainsi succédées toute une série de mesures diverses et
    variées visant à « réguler les prix des logements » , telles que
    la taxe sur la plus value lors de la revente d’un bien, les changements
    multiples de paliers pour le calcul de la taxe d’acquisition, la taxation à 8%
    des le premier shekel pour l’acquisition d’un appartement par les étrangers et
    les investisseurs, l’annonce farfelue de la TVA 0%, la taxe sur le 3e
    appartement, la double taxe d’habitation sur les appartements non occupés,…..



    Et pourtant, d’après le Ministère des Finances Israélien,
    on constate que les prix des appartements ont monté de plus de 12% en moyenne
    depuis 2015.



     



    Mais ce dont personne ne parle, c’est de la hausse des
    taux d’intérêts immobiliers, alors qu’ils représentent pourtant une part
    importante de la dépense à prévoir par l’acquéreur ! Selon une analyse publiée
    par une société spécialisée dans le conseil en financement et très facilement
    vérifiable, les taux d’intérêts immobiliers ont, eux, augmente de plus de 80%
    depuis 2015, passant de 2,29% en 2015 à 4,19% en moyenne aujourd’hui sur du
    taux fixe indexe sur l’indice des prix  et sur 20ans, ce qui est la norme !  Ce qui amène à près de 28% la réelle hausse
    des prix des appartements lorsque l’on doit passer par un emprunt hypothécaire
    pour financer son projet !



    Dans la même période, pour exemple, ces taux n’ont cessé
    de baisser en France, passant de 2,8% à 1,85% en moyenne toujours sur 20
    ans !



    Et le pire, c’est que si en France il est toujours
    possible pour un acquéreur d’emprunter la totalité de l’achat s’il peut
    justifier des revenus nécessaires ( y compris les revenus locatifs prévus par
    la location du bien acquis), ici les règles de sécurité imposées par
    l’Etat  fixent le plafond d’emprunt à 75%
    pour un premier appartement et à 50% s’il s’agit d’un bien destiné à l’investissement
    (ou d’une acquisition par un étranger).



     



    Alors en Israël, on note une baisse significative de
    l’achat des appartements par les étrangers, atteignant 28% à Netanya, 36% à Tel
    Aviv et même 41% a Jérusalem. Certes, ils achètent quand même, par sécurité,
    par sionisme, pour investissement (car malgré tout cet investissement reste le
    meilleur en raison de la hausse des prix régulière) mais bien souvent ils
    empruntent en France.



     



    Pour les Israéliens, en tout cas, cette hausse des taux
    est particulièrement difficile à supporter car elle semble souvent négligeable
    à priori mais représente des sommes considérables sur la totalité de la durée
    de l’emprunt, ce d’autant qu’ici l’emprunt est en plus obligatoirement à taux
    variable sur une partie de la somme .



    Le logement représente en Israël le premier poste (24,8%)
    des dépenses du budget d’une famille moyenne, en hausse régulière au fil des
    ans.



     



    Dans tous les cas et malgré toutes les taxes, il n’en
    reste pas moins que l’achat d’un appartement à Jérusalem reste la plus grande
    des mitsvot et le meilleur moyen pour préparer son avenir.



     



     



    Sources : Ministère des finances Israélien, The
    Marker, Yad 2, le Barometre des taux immobiliers, Central Bureau of Statistics



     



    Déborah



    Jérusalem
    Immobilier



    Appelez
    nous au +972-2 6786595



    www.jerusalemimmobilier.com

Voir toutes les actualités

© 2016 Jerusalemimmobilier.com - Tous droits réservés - Concept by Immobilier.co.il & Powered by VdeDesign