• 1 $ = 3.4892 ₪

    |
  • 1 € = 1.1843 $

    |
  • 1 € = 4.1322  ₪

  • 5777, Objectif Jérusalem
    Ajouté le 14/09/2016 à 7h28

     Les fêtes
    de Tishri approchent et nous avons tous entame notre introspection habituelle,
    et sommes a peu près tous arrives a la même question : qu’ai-je donc fait
    de concret cette année ? Ai-je avance ? en quoi ? Et surtout
    comment pourrais je avancer encore un peu plus cette année qui vient ?



    Je sais bien que l’une des plus grandes mitsvot est de
    s’installer à Jérusalem, ou en suis-je, moi ? qu’est ce qui me
    retient ? Peut être le moment est il arrive de penser a mon avenir, le
    vrai, celui qui me permettra de vivre dans mes valeurs, d’élever mes enfants
    dans le judaïsme et de construire ma vie. A moins que ma mission soit d’aider
    les autres à survivre en France, je sais bien au fond de moi que le temps
    passe, les prix des appartements sont déjà affolants a Jérusalem et il est
    grand temps de penser sérieusement a une alyah, de la préparer et de consolider
    enfin mon avenir et celle de ma famille. Et la recherche d’un appartement
    figure parmi les points essentiels du processus d’alyah. En Israël, les
    transactions immobilières représentent une énorme partie de l’économie du pays
    (simplement les taxes directes sur les transactions immobilières représentent
    plus de 7% de l’ensemble des impôts collectes en Israël). Et l’essentiel de ces
    transactions se fait sur un tout petit nombre de villes.



    C’est ainsi qu’une étude récente indique que par exemple
    en 2014, 3.931 transactions concernant les appartements les plus demandes (de 3
    a 4 pièces) ont été réalisées a Jérusalem, juste après Tel Aviv.



    Dans 33.9% des cas, il s’agit de premières acquisitions immobilières,
    dans 46.2%, ces transactions font suite à un changement de ville, dans 34.7% il
    s’agit de purs investissements et dans 11.2% des cas il s’agit d’acquisitions
    par des étrangers.



    Et Jérusalem reste la cible privilégiée des acheteurs étrangers
    (28% des transactions réalisées a Jérusalem sont faites par des étrangers ;
    pour comparaison, a Ashkelon seulement 2.3% des transactions sont effectuées
    par des étrangers).



     



    Et on ne peut que constater que les prix ne cessent d’y
    monter de manière impressionnante. Il faut maintenant en moyenne 2.177.000 shekels
    pour acheter un appartement de 4 pièces à Jérusalem. Pour information,
    1.000.000 suffisent pour ces mêmes 4 pièces à Ashkelon.



     



    Mais pourquoi diable est ce donc si cher à Jérusalem ?????
    Pas de plage, des immeubles pas toujours jolis a voir, des religieux de
    partout, … Certes, mais depuis plus de 2.000 ans tous les Juifs du monde répètent
    inlassablement « l’an prochain a Jérusalem », et non pas l’an prochain
    a la plage ou au ski ! Même les juifs les plus éloignés du judaïsme ont
    entendu cette rengaine !  On
    pourrait presque le décliner à l’Américaine : « Location, location,
    location » (emplacement, emplacement, emplacement en bon français.



    Or Jérusalem, c’est 850.000 habitants et seulement
    215.237 habitations résidentielles. En moyenne 81m2 par appartement. Et si les
    anciens Israéliens sont capables de se considérer comme bien loges dans 35 m2
    car ils y ont élevé 10 enfants, ce n’est certes pas le rêve des étrangers ou
    des nouveaux immigrants ! Alors si on enlève à nos 215.237 logements les
    21.000 appartements de moins de 40m2, il ne nous reste plus « en stock »
    que 194.000 appartements environ ! Sur ces 194.000 appartements que tous
    les propriétaires ne souhaitent pas forcement vendre, seuls ceux situes dans
    les quartiers centraux intéressent les nouveaux venus ou les étrangers, ce qui
    nous conduit à  ne considérer finalement
    que 43.800 appartements potentiellement intéressants. Et ces appartements sont
    en plus habites !!! Par des gens qui comptent bien rester chez eux !



     



    Et les acheteurs potentiels sont fort nombreux.



    En effet, déjà parmi la population locale il y a des
    personnes qui souhaitent acheter ou déménager. Egalement intéressés les
    nouveaux arrivants d’autres villes israéliennes. Se positionnent enfin les
    nouveaux immigrants, et si autrefois Haïfa et Tel Aviv étaient les 1eres
    destinations pour s’installer en arrivant en Israël, aujourd’hui Jérusalem
    s’est largement imposée en ville de première intention  (en 2014, plus de 11% des nouveaux immigrants
    se sont installes d’abord dans notre capitale). Et sur ces 2.800 nouveaux immigrants,
    une large majorité arrivait de France.



    Alors comment faire pour acheter a Jérusalem ? la
    recette est simple et tient en quelques mots, se rappeler qu’habiter a Jérusalem
    c’est un immense privilège et que cela nécessite de redéfinir nos priorités.
    Est-ce si grave si je ne suis pas tout a fait au centre ville, ou si je dois
    monter un étage ou deux, ou si j’ai un peu moins de surface habitable pour
    que mon appartement cadre avec le budget dont je dispose ? Car finalement,
    c est bien autre chose que je viens chercher ici.



     



    En résumé donc, une forte demande locale, une forte
    demande nationale, et pourtant c’est bien a Jérusalem que l’investissement
    immobilier semble le plus sécurisé.



    L’an prochain à Jérusalem, et pour reprendre les mots de
    Theodore Herzl, si vous le voulez, ce n’est pas une légende, 



     



    Sources:
    Central Bureau of Statistics, Jerusalem Institute for Israeli Research, yad 2,
    The Marker, Ministere des finances



     



     



    Déborah



    Jérusalem
    Immobilier



    Tél.
    Israël: (972)2 6786595 / Tél. France : (33)4 22 13 05 39



    www.jerusalemimmobilier.com

Voir toutes les actualités

© 2016 Jerusalemimmobilier.com - Tous droits réservés - Concept by Immobilier.co.il & Powered by VdeDesign